Genre : Yaoi/tranche de vie.

Rating : T

Bêta auditrice : Tenshimizu

Note d'auteur : Les mails sont en italique et centré.


Chapitre 3


Duncan n'aimait pas rester sans rien faire. Il décide de commencer directement à mettre toutes les idées qu'il a et créer une petite trame pour réaliser son histoire sur l'amitié entre l'auteur et la personne qui lui laisse des commentaires depuis un moment. Il note énormément de petites anecdotes qui lui sont arrivées, cela fera comme un petit clin d'œil et un ensemble d'événements qu'il a eu avec plusieurs personnes dans un personnage qui n'existe pas. Il copie également tous les commentaires qui l'ont touché au fil du temps, il ne les mettra pas tel quel mais il les arrangera à sa sauce.

Quand Eien lui dit au revoir, il a déjà bien avancé, il est presque minuit, il n'a pas vu le temps passer.

Minor s'étire, aujourd'hui, il ne lira pas, il n'a pas d'auteurs qu'il suit qui ont posté. Il coupe son ordinateur et se met au lit, il change le bouton d'alarme de place. Quand Harry a acheté ce réveil un peu spécial, il s'était demandé pourquoi faire autant de frais pour un simple appareil. Seulement avec le temps, il se rend bien compte que c'est pratique, ils ne doivent pas régler constamment le réveil. Il y a deux heures de programmées, la sienne du matin et celle de l'après-midi pour son compagnon et il a son GSM pour se réveiller à midi.

µµµ

Durant le petit déjeuner, Duncan lit à son amant la fin de son histoire anniversaire pour un premier commentaire.

-« C'est beau Duncan, c'est vrai en plus, je n'en manque jamais un, je vais me poster devant la vitrine quand je sais qu'il va se lever et quand c'est fini, je sais que bientôt je te reverrais. »

Pour se donner contenance, Minor beurre un autre croissant.

-« Tu n'as fait que cela sur l'ordi ? » S'étonne Harry.

-« Non, j'ai aidé à la rédaction d'une lettre pour rassurer des parents quand leur enfant est à l'université, des recherches sur Tartuffe pour faire un discours positif. »

Harry écarquille les yeux.

-« Pour une histoire ? »

Minor porte sa tasse de café au lait à sa bouche, ses yeux pétillent.

-« Non, les devoirs de Eien, elle fait son travail, mais je débroussaille. Je le fais de temps en temps avec un autre contact. Katerina m'a envoyé un chapitre de son histoire, je regarderais ce soir. »

-« Tu as l'air de t'amuser autant à tout ça, que moi quand je sers de chauffeur aux voisines ! »

-« J'aime et je suis heureux que tu apprécies tes occupations en dehors du travail. »

-« Tu viens au lit ! »

-« Je range le beurre et j'arrive. »

µµµ

Il faut une quinzaine de jours à Duncan pour réussir à clôturer son histoire sur l'auteur et celui qui lui laisse des commentaires. Il en est très fier. Il y a mis tout son cœur, tout son vécu, et tous les messages qu'il veut y faire passer y sont.

Il fait ressentir l'aide que l'auteur apporte, mais aussi l'intérêt qu'il porte à la personne qui lui laisse tous ces magnifiques messages par les réponses qu'il lui donne. L'amitié naissante, l'évolution des sentiments jusqu'à la première rencontre.

Il s'est surtout attardé à l'évolution de la situation quand l'amour est installé. Harry l'aime beaucoup, ils sont tous les deux impatients de voir comment ce texte sera accueilli. Minor est décidé de la poster ce soir.

Il le fera une fois qu'il aura répondu à ses mails comme il le fait tous les soirs. Dedans il y a justement un mail d'Eien, il se précipite dessus pour le lire. C'est pour lui un moment de plaisir et d'impatience durant l'ouverture.

Kikou Mineswepper

Comment vas-tu ?

Tu as passé une bonne journée au travail ?

Il y a un moment que tu ne m'as plus parlé du défi que tu voulais me faire, c'était juste pour savoir si tu avais une idée maintenant.

Kiss

Eien

µµµ

Salut toi,

Je vais bien, cool journée

Oui, j'ai une idée pour ton défi, et je vais bientôt commencer à l'écrire.

J'avais une histoire dans la tête et je l'ai écrite.

Je la poste ce soir, je dois encore refaire une dernière lecture.

Et toi tu ne croules pas sous les devoirs ?

Kiss

Mineswepper

µµµ

Chic alors, je suis impatiente de la lire, justement j'ai tout fini.

Je vais pouvoir me changer les idées avec ton texte

Eien

µµµ

J'espère qu'il te plaira, je vais poster, tu vas sûrement recevoir l'alerte rapidement.

Bonne lecture, donne-moi ton avis, le tien est très important pour moi.

Mineswepper

µµµ

J'ai l'alerte, je lis

Si c'est un navet je te le dirais, mais tu n'en as jamais écrit, ton style devient meilleur de publication en publication, je ne vois pas pourquoi je n'aimerai pas

Eien.

µµµ

Pour s'occuper l'esprit en attendant de recevoir les premières impressions sur son histoire. Enfin surtout celles de Eien, les autres, s'il y en a, arriveront sûrement dans les prochains jours. Il décide de s'attaquer au défi que lui a lancé son amie. La première chose qu'il fait toujours, c'est la mise en page et sa note, alors il peut commencer à écrire.

Le BIB d'arrivée de mail se fait, il se rue presque dessus.

Tout d'abord, c'est un petit chef d'œuvre que tu m'as fait là.

Je me retrouve bien dans la personne qui laisse des commentaires sur son texte, parce que c'est vrai que je puise de l'énergie pour avancer dans tes textes, comme dans tes réponses sur mes commentaires.

J'aime car on se rend compte que de l'amitié on peut passer à l'amour.

Je te retrouve dans l'auteur.

On peut continuer par mail privé, j'ai trop de choses à te dire

Je ne veux pas que ça se retrouve sur un commentaire

Kiss

Eien

µµµ

Minor s'empresse de cliquer sur répondre pour la remercier et de donner son accord pour la suite des remarques en privé, il peut très bien le comprendre alors il écrit.

µµµ

Je suis heureux de savoir que mes textes aident à avancer parfois et pas seulement à divertir car j'essaie d'avoir un petit message dans tous.

Tu sais bien qu'il n'y a aucun problème, on parle de ce que tu veux par mail.

Merci pour ton commentaire qui m'a beaucoup touché

Mineswepper

µµµ

Toute la soirée, ils discutent du vécu de chacun, Eien explique ce qui l'a fait avancer parfois avant d'en revenir réellement au texte.

µµµ

Tu vois, moi, j'y vois presque une déclaration d'amour au travers d'une fiction, si je ne te savais pas bien en ménage, j'aurai pu croire qu'elle m'était adressée.

Ce que je cherche c'est quelqu'un comme ton personnage principal, mais si possible hétéro ou bi.

J'espère que tu n'auras jamais marre de moi, ton amitié me fait du bien au moral

Eien.

µµµ

En tout cas en amitié je n'ai jamais été le premier qui coupait les ponts.

Je serais toujours là si tu as besoin de moi, je te laisse il est temps pour moi d'aller me mettre au lit.

Kiss

Mineswepper

µµµ

Son texte se lit bien, il avait déjà reçu beaucoup de commentaires en une soirée dont une qui le fait sourire car il le touche particulièrement et le fait sourire Duncan parce que c'est ce qu'a dit Harry quand il lui a parlé de son idée.

On dirait un conte moderne

Merci pour cette fiction

Vivlavie

Il est impatient de pouvoir partager tous les retours qu'il a eus avec son amant, demain en début d'après-midi. Même si le métis lit souvent les commentaires qu'il reçoit directement sur le site quand il est au travail. Ils aiment pouvoir en discuter également. Et puis, il est pressé de lui montrer les mails de Eien, car elle a vu la même chose que lui, une déclaration d'amour.

µµµ

A la tête qu'a son amant au matin, Harry se doute que Duncan a reçu beaucoup de retour sur sa dernière histoire, « Mon auteur et moi ». Ils en discutent longtemps tout en déjeunant.

-« Mais tu as eu raison, postée en cadeau, elle l'aurait peut-être mal pris. »

-« Elle ne l'aurait pas mal pris, elle se serait posé des questions. Tu n'as eu que des réactions positives ? »

-« Non, j'ai des personnes qui n'ont pas apprécié, des commentaires anonymes bien sûr, ils n'ont pas eu le courage de leur opinion. Mais c'est ma vision de l'auteur, il y en a un ou une qui m'a mis, 'tu te crois parfait avec ta morale sous-jacente'. S'il ou elle avait laissé une adresse mail on aurait pu en discuter. »

Harry soulève un sourcil mais se tait. Il n'est pas persuadé que tout cela aurait tourné à l'avantage moral de son compagnon, c'est peut-être mieux ainsi, il ne va pas encore perdre des plumes dans une bagarre pour défendre ses idéaux.

-« La prochaine que je poste c'est « Soldat et recyclage » »

-« En plus de ta fiction en cours ? »

-« J'en peux rien, si le premier juin coïncide avec mon postage hebdomadaire ! »

-« Décale ta fic à chapitre. »

-« Pourquoi, c'est un cadeau clin d'œil pour une date d'anniversaire. Je ne vais en poster que deux, si j'étais sûr que Eien la voit directement je la posterai à minuit pile. L'autre, je la mettrais comme d'habitude à 19 heures avant qu'on ne mange. Je mettrais l'histoire anniversaire juste après m'être mis à l'ordinateur avant que tu n'ailles au travail. »

-« Fais à ton idée. Tu viens au lit ? »

µµµ

La semaine passe rapidement, le succès de « mon auteur et moi » ne descend pas, c'est sa plus grosse lecture, son plus gros score en commentaire également, même si cela n'a jamais été un concours pour lui.

Le soir du premier juin, Duncan poste comme il l'a imaginé d'abord un chapitre de son histoire qu'il poste toutes les semaines. Le BIB des mails se fait de temps en temps pendant le souper, douce musique aux oreilles des deux jeunes gens.

Pourtant ce n'est pas le plus important pour eux, il faut d'abord que l'histoire plaise à Harry, c'est pour Duncan la plus belle des réussites, après si elle marche tant mieux, mais ce n'est pas si important à ses yeux.

Après le souper, les deux jeunes gens débarrassent la table et font la vaisselle. C'est Sunohito qui entraîne le châtain près de l'ordinateur.

-« Allez mets ton clin d'œil, tu en crèves d'envie. »

Minor s'assied à sa place, crée un fichier, fait son résumé et poste.

-« Voilà, il est posté son clin d'œil. »

-« Elle va réagir comment ? Cela ne doit pas arriver souvent de fêter ce genre d'événement. »

-« Non, mais j'y tenais, je crois qu'elle m'a fait progresser autant que je l'ai fait. Son amitié me fait du bien, me rassure. »

-« En tout cas, je suis impatient de voir sa réaction. »

-« Moi, aussi. »

Après un dernier baiser, Harry s'en va au travail. Comme tous les soirs, Duncan commence par répondre à ses mails, puis il lit un peu avant de se mettre à écrire la prochaine histoire. A chaque Bip d'arrivée de mail, l'écrivain s'arrête pour aller voir ce qu'il vient de recevoir.

En voyant une alerte pour son histoire « Soldat et recyclage », il l'ouvre. Il ne peut retenir un sourire en voyant que c'est déjà Eien qui lui envoie.

Où vas-tu trouver des idées pareilles ? Je suis de plus en plus fan de tes écrits. Merci d'avoir utilisé en base la chanson que tu m'as fait découvrir.

Il est magnifique, touchant, et la fin est tellement belle, cela me donnerait presque envie de devenir veilleur de nuit pour voir d'aussi magnifique levé de soleil, on n'y pense pas souvent. Tout le monde fait toujours des couchers de soleil magnifiques.

Encore un grand merci pour ce clin d'œil qui m'a fait très très plaisir, je crois qu'on n'a jamais fait un cadeau comme cela pour moi.

Merci

Eien

Comme toujours, Duncan la remercie pour avoir laissé un commentaire et lui explique comment certaines idées lui viennent, en entendant une chanson ce qui est le cas pour ici, ou simplement au détour d'une anecdote du travail. L'inspiration est partout, il faut juste ne pas fermer son esprit.

Fin