Note : Cette histoire a été écrite pour un forum RPG, Holy Crap, et les personnages décrit ici sont des personnages joués sur ce forum (dont un par moi, bien sûr ). si vous voulez en savoir plus sur le background de ces personnages, je vous donnerais avec plaisir l'adresse du forum par mp.

Note 2 : Cette histoire comprend des scènes homosexuelles très explicites, entre un enfant (même s'il ne l'est pas pour de vrai...enfin je vais pas vous spoiler) et son professeur...je ne fait évidement pas l'apologie de la pédophilie et vous prie de prendre ce texte pour ce qu'il est, une fiction. Après, si ça vous dérange, je ne vous retient pas.


Une voix s'élevait de derrière la porte fermée à clé, une voix d'enfant mais étrangement profonde, comme si un ténor d'opéra s'était faufilé parmi les Choristes…Cette Voix murmurait des choses délicieusement malsaines et étrangement placés dans la bouche d'un garçon de cet âge.

Quoique…quel était il cet âge? De derrière cette porte on pouvait seulement dire qu'il avait entre 10 et…quelques millénaires…

"Mmmh…Oui encore Professeur…Encore, c'est trop bon…"

C'était sûrement les seules choses autorisées au moins de 18 ans que prononça la Voix pendant tout le temps où Je l'écoutai. Par ailleurs, une autre voix, sans majuscule cette fois ci, laissait de temps à autre échapper de sourds gémissements, entrecoupant les grincements rythmiques d'un vieux bureau qu'on sollicite a tout autre chose que ce pourquoi il est conçu.

Dans le couloir désert résonnaient de lourds bruits de pas…Pas que l'Homme ne sache pas comment se faire discret…non il trouvait simplement que les bruits de pas dans un couloir vide étaient vraiment classes…l'Homme avait un goût particulier pour les entrées théâtrales…

L'Homme s'arrêta devant la salle de classe et tendit la main vers le verrou qui s'ouvrit comme par enchantement, dévoilant une scène qui ferait rougir le plus aguerri des acteurs pornos…un jeune homme d'environ 14 ans, les yeux fermés, à califourchon sur un homme d'au moins une vingtaine d'années son aîné, alangui sur un bureau. Le garçon jeta un œil vers la porte qui s'ouvrait, sans cesser ses activités à but non reproductives, et s'autorisa même un petit signe de tête à l'Homme au sourire carnassier, appuyé contre le chambranle de la porte, attendant patiemment qu'il termine en se disant que finalement il était venu un tout petit peu trop tôt, mais après tout il profitait du spectacle…

Le garçon referma les yeux et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le professeur légèrement dépassé par les évènements poussa un long hurlement et le jeune homme s'arqua un peu plus sur lui, crispant ses petites mains sur la chemise qu'ils n'avaient pas pris le temps d'enlever.

Quelques secondes de flou artistique plus tard, le garçon était debout par terre, complètement habillé et regardant l'Homme de son habituel air blasé. Sans dire un mot, ils partirent tout deux, laissant le professeur récupérer de son orgasme foudroyant sur son bureau…

"Dis Mickaël?"

"Ouais…?"

"Tu m'emmène chez les flics?"

"Pourquoi?"

"Porter plainte pour viol…"