Décore : Deux filles avec les bouteilles de peinture en aérosol. Une fille a les cheveux rouge-brun, l'autre les cheveux chocolat. Elles font face l'une à l'autre.

Dahlia:

Et bien, pourquoi est-ce qu'on fait cela?

Bobinette:

La raison c'est évident, non?

Dahlia :

Certainement non. Si c'était évident je ne le demanderai pas.

Bobinette :

On le fait pour voir combien de mot une bouteille de peinture en aérosol peut durer.

Dahlia :

On ne pourrait pas le faire sur une pièce de papier?

Bobinette :

C'est ou l'aventure en cela Dahlia. J'ai toujours su que tu es plat mais cela monte à un niveau nouveau ennuyant.

Dahlia :

Bobby, je n'ai jamais dans ma vie fait quelque chose illégal.

Bobinette :

Moi non-plus. Penses-tu vraiment que la seule fois qu'on fait quelque chose de mal nous serons prix par les policiers. C'est improbable.

Dahlia :

Bien qu'on ne soit pas aperçu, quels mots est-ce qu'on écrira?

Bobinette :

… Caucus?

(En sourient)

Dahlia :

C'est parfait!

(Les deux filles commencent à mettre peinture à mur. Elles utilisent la peinture rouge et violet. Quand elles ont finit, elles prennent deux pied du mur pour regarder leur travail.)

Bobinette :

Vraiment Dahlia? Une fleur? C'est nécessaire? On fait le vandalisme et tu dessine une fleur, pourquoi est-ce qu'on est les amies?

Dahlia :

Tu dois admettre, c'est une belle fleur, il y a même deux couleurs différents!

Bobinette :

Moi j'écris un mot qui semble être impoli, et toi tu dessine une fleur. C'est classique, non?

(Les sirènes sonnent.)

Dahlia :

C'est les policiers. Ils viennent nous prendre!

Bobinette :

Soyez réaliste Dahlia, comment est-ce qu'ils serraient qu'on est ici?

Dahlia :

Bien, que c'est vrais ils on aucune raisons pour nous appréhender sans avoir vue le mur, et cela c'est impossible.

Policier :

Restez ou vous-êtes. Placez vos mains dans l'aire ou on peut les voire et aucune dommage vous viendrez.

(20 à 30 policier essaim les deux filles)

Dahlia :

Officier, laissez-moi expliquer. On n'intentait pas faire de dommage.

Policier :

Une histoire susceptible. Les filles, écrire une note de menace à la bombe est un crime sérieux.

Bobinette :

De quoi parles-tu. On n'a jamais écrit une note de menace.

Policier :

Ton amie l'a juste vérifié, fait votre avis.

Dahlia :

Non, c'est qu'on n'a pas fait une menace, on a juste fait la graffité.

Policier :

Une histoire probable.

(Il roule les yeux)

Bobinette :

S'il te plait, officier, croyez nous, c'est impossible qu'on puisse écrire une menace à bombe, on prenne nos weekend faire le bowling, pour le sens de tous qui est raisonnable.

Dahlia :

C'est la vérité!

Policier :

Il ne fut pas l'effort les filles, ce n'est pas évident que je ne te croirais pas?

Dahlia :

Tu nous laisse aucune chois. Nous s'excusons en avance.

Bobinette produit ce qui ressemble un Frisbee. Tous les policiers avancent pour voir c'est quoi qu'elle tien.

Dahlia :

(Chuchote à Bobinette)

C'est quand la prochaine départ?

Bobinette :

(Aussi en chuchotant)

Deux minutes et 17 secondes nous restent.

Dahlia :

Comment est-ce qu'on les distraira pendant les prochaines deux minutes?

Bobinette :

(À voix haute)

Regarde! Là dans les arbres, un homme. C'est probablement lui qui a vraiment écrit le menace, ne perde pas le temps!

Tous les policiers regardent immédiatement, une dizaine cour vers les arbres. L'officier en charge tourne complètement, Bobinette regarde le « frisbee » et…

Bobinette :

3…2…

Bobinette et Dahlia :

1!

Les deux filles saut vers le « frisbee » dans une action qui apparait ridicule mais avec aucune temps à perdre les deux sont disparut.

Nouveau Décore : Le mur de Chine.

Bobinette :

Oh non, on est venue ici hier quand ta mère était fâchée.

Dahlia :

Ca fait des mois depuis qu'on est arrivé chez les pyramides.

Bobinette :

Ce n'est pas vrai, c'était la semaine passé Dahlia.

Dahlia :

Tu parles de lorsque tu as mis les cartes Pokémon de ton frère en feu?

Bobinette :

Non, je parle de quand Robert t'as demandé pour le numéro de téléphone de Marie pendant que vous battiez.

Dahlia :

De toute façon, on n'est pas allé aux pyramides, on est allé au tour Eiffel.

Bobinette :

C'est vrai…

Dahlia :

C'est ca que j'ai pensé!