Prologue :

Dans cette ville de brute qu'était Alfard, se trouvait, sous les pavés qui constituait une petite route, des souterrains, tous plus long et dangereux les uns que les autres. Et pourtant, tout le monde rêvait de pouvoir un jour fouler les pierres de ces cavernes souterraines. Puisque, sous cette ville rempli de malfrats et de tortionnaires, ce trouvait les Dravern. Cette troupe uniquement formée d'adolescents allant de 14 à 18 ans qui, selon la légende, avait été créée il y a bien longtemps, bien avant la naissance du soleil. Personne n'en connaissait les membres et les entrées des sous-sols de la ville étaient protégé par un sort très puissant que seul un mot de passe pouvait relever, et ce pendant quelques minutes seulement. Et bien entendue, personne ne connaissait ce mot. Sauf les Dravern. Seule la rosace tatouée à l'intérieur de leur poignet gauche pouvait les différenciaient des autres adolescents, qui eux étaient "normaux". Mais, vu le nombre de personne portant des gants à Alfard, il était quasiment impossible de les retrouver.

Bien entendu le roi, plus communément appelé Seigneur Foll, n'était absolument pas d'accord qu'une telle organisation existe même si elle faisait du meilleur travail que ses propres soldats. Une mise à prix de plusieurs Touls (Monnaie chez les Alfardien) était donnée à quiconque retrouvait un des membres de l'Ordre (Autre nom des Dravern). Seigneur Foll les voulait, pour lui et pour lui seul, ils étaient donc condamnés à rester caché, enfoui sous terre. Ils ne sortaient que quand une mission se proposait à eux, puisque les habitants de la ville préféraient faire appel à l'Ordre plutôt qu'aux gardes. Tout était question d'argent, comme d'habitude.

Parmi les membres de cette communauté si particulière se trouvait Nya Illum, une jeune fille ordinaire de 17 ans, si ce n'est qu'elle maîtrisait le maniement des armes et le combat à main nue comme personne d'autre. C'est cette jeune fille de paysan que nous allons suivre tout au long de l'histoire, elle et les autres Dravern qui vont voir leur vie basculer à cause d'un amour impossible. Les apparences sont parfois trompeuse, dans le bon ou le mauvais sens, mais Nya n'aurait jamais, mais alors jamais du sauver la vie à Nahil, le plus grand voleur de bijoux de la ville. Bien sûr, en premier lieu, elle avait été aveuglé par sa beauté et ses yeux gris, mais elle avait surtout vu un jeune garçon terrorisé par la vie qu'il allait mener. Et, en voyant son braquage prendre une mauvaise tournure, elle l'avait aidé...Ce qu'elle n'aurait jamais dû faire.

Comment tout cela est arrivé ? Laissez-moi vous conter leurs histoires...

Tout a commencé par ce beau matin d'été, les oiseaux chantaient et les paysans travaillaient dans les champs pour le roi. Seul la bijouterie de la petite place était bruyante, Nya sortie de l'ombre, son habit de cuir noir lui collant à la peau et sa capuche rabattue sur sa tête. Nahil, lui, n'avait pas prévue que le bijoutier sache se servir d'un poignard, il lâcha son butin et sorti du petit magasin, le couteau planté dans les côtes. Il s'écroula et, la seule chose qu'il sentit avant de plonger dans l'inconscience, fut de petites mains qui agrippèrent les siennes et qui commencèrent à le traîner