Salut tout le monde ! Je sais que ça fait un bail (presque 8 mois) mais je suis de retour avec le chapitre 11, pas très intéressant, c'est vrai, mais le prochain devrait l'être plus, donc ... Bonne lecture !


Chapitre 11 :

La révélation les cloua sur place tous autant qu'ils étaient. Ils se posaient tous des questions très différentes, mais aucuns ne parvenaient à formuler les réponses pour aller avec. Ils avaient toujours su que l'esprit avait quelque chose contre la famille Rayden, quelque chose d'assez fort pour tuer la mère de famille et un des amis des enfants, sans parler de la possession de l'oncle... Ils avaient tous penser à un tas de scénario différents, mais aucun n'avait envisager celui-là.

Nya finit par rompre le silence :

-Oui, souffla-t-elle, votre père...Il ...elle soupira...Il m'a dit autre chose. Cette phrase eut au moins un effet bénéfique, Nahil s'arrêta de tourner en rond et revint s'asseoir après quelques secondes. Il m'a dit qu'il ne prendrait plus possession d'aucun être vivant puisque... Nouveau soupir...maintenant il avait tout ce qu'il lui fallait.

Tous froncèrent les sourcils et échangèrent des regards surpris. Qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ?

Nahil, après quelques instants de parfait silence, prit la parole, avec une voix plus rauque que d'habitude.

-Que...Qu'est ce que cela veut dire à ton avis ?

Elle leva les bras au ciel et eut un rire sans joie.

-Je n'en sais strictement rien et c'est surtout ça qui m'agace !

Elle prit sa tête dans ses mains en s'asseyant et tout le monde la regarda, comme si elle avait toutes les réponses en sa possession. Elle releva finalement la tête et affronta le regard de ses amis, elle comprit leurs questions sans même qu'ils les pose à haute voix.

-Je ne sais pas pourquoi il m'a choisi ou ce que veulent dire ces paroles mais … La seule chose dont je sois sûr, c'est que nous n'avons pas fini d'entendre parler de votre … elle voulut dire « votre père » mais se retint, ne sachant pas comment les deux frères le prendraient... de l'esprit.

-Vous croyez...Vous croyez qu'il serait capable de revenir d'entre les morts ? Ambra, qui jusque là n'avait pas dit un mot, posa la question en regardant Nya droit dans les yeux, comme si elle ne parlait qu'à elle et que les autres faisait seulement partie du décor.

-J'ai bien peur de ne pas pouvoir répondre à cette question non plus, Ambra. Déclara Nya en soupirant une nouvelle fois... Tout ceci l'épuisait ! Je pense ...Je pense que tout le monde à besoin de réfléchir à tout cela et de se reposer un peu … Surtout moi. Rajouta-t-elle après quelques secondes de silence.

Ils se levèrent tous, Ambra et Orel se dirigèrent droit vers la salle d'entraînement, Jyllona et Erro vers leur chambre, Gyan se leva en marmonnant des paroles incompréhensible en suivant Orel et Ambra et Nahil attendit une bonne minute, fixant le vide devant lui, avant de se redresser brusquement et de partirent vers les escaliers menant aux cachots.

Nya voulut d'abord le suivre pour le rassurer, le dire que tout irait bien. Mais, malgré qu'elle soit une bonne menteuse, elle n'était pas si douée que ça. Elle savait très bien que rien ne continuerait comme avant, elle le sentait, son sixième sens se mettait en branle dès que ses pensées se dirigeaient vers l'esprit.

D'ailleurs, son sixième sens lui souffla à l'oreille que quelqu'un venait de passer la porte en face d'elle et se dirigeait vers elle. Elle leva brusquement la tête.

-Gyan ? Que fais-tu ici ?

-Je suis venu pour avoir enfin cette petite discussion que tu me dois !

Elle se releva en soupirant -encore- et le foudroya du regard.

-Je ne te dois rien du tout.

Elle commença à se dirigeait vers la porte qui semblait l'appeler pour la délivrer quand il lui attrapa le bras.

-On en a pas finit tous les deux !

Elle se secoua pour se dégager mais n'y parvint pas. Il était beaucoup plus fort qu'elle.

-Gyan, je te jure devant Lisséa que...

-Mais arrête, nom d'un Treka ! Cet éclat de voix la surprit tellement qu'elle s'immobilisa... Il semblait vraiment énervé. Arrête de faire comme si je n'existais pas, arrête d'agir comme si tu étais en colère contre moi et, par dessus tout, arrête de prétendre que mon toucher t'insupporte, puisqu'on sait tous les deux que ce n'est pas le cas.

Elle le regarda, les yeux légèrement écarquillaient, la bouche entrouverte d'où s'échappait un léger souffle chaud qui lui chatouilla le cou et c'est à ce moment là qu'il se rendit compte à quel point elle était proche de lui et à quel point il voulait l'embrasser.

Nya, de son côté, réfléchissait aux paroles du jeune homme en face d'elle. Il était vrai qu'elle l'avait royalement ignoré ces derniers jours, mais … Mais pourquoi se sentait-elle coupable tout d'un coup ? Elle avait des bonnes raisons d'être en colère contre lui ! Il avait accusé Nahil à tord et avait tenter de le frapper ! Elle n'allait tout de même pas lui pardonner cela ! Et s'il ne pouvait pas voir qu'elle était plus heureuse avec Nahil à cause de sa jalousie maladive, c'était son problème, pas le sien !

Alors qu'il commençait à s'approcher, le regard rivé sur ses lèvres, la main de la jeune Dravern se dirigea comme d'elle même vers sa ceinture et Gyan se retrouva vite immobilisé par un poignard collé contre sa gorge.

-N'essaye même pas ! Tes petits problèmes personnels ne m'intéresse absolument pas. Nous sommes au milieu d'un conflit qui ne concerne même pas le monde des vivants et tu viens me parler de tes problèmes de cœur ? Et bien saches que je m'en contre fiche comme de la dernière lune ! Et, pour ta gouverne, oui, ton toucher m'insupporte !

Elle se dégagea rapidement et rengaina son poignard avant de le laisser, le regard blessé et une estafilade rouge sur le cou.

Il ne songea même pas à la suivre et elle ne s'en plaint pas.

Elle marcha d'un pas décidé vers la bibliothèque, voulant se changer les idées. Elle entra et vit Nahil assit dans le canapé. Elle attrapa le dernier volume du Dravernian (1), le plus intéressant selon elle, puis elle alla s'asseoir à ses cotés et commença sa lecture.

Ils n'échangèrent pas un mot, mais quand Nahil passa un bras autour de ses épaules et posa sa joue sur sa tête, elle sut.

Elle sut qu'ils survivraient à tout cela, elle le sentit au plus profond d'elle même, et c'était tout ce qui l'importait pour l'instant.


(1) : Livres des codes et procédures des Dravern.

Laissez moi un petit message, n'oubliez pas que c'est mon salaire ! ;)

Lilouu...;)