Bon, voici le 9e chapitre, blablabla, voici la suite de l'histoire :

—-

"POLICE, PERSONNE NE BOUGE!" s'exclama...

Wait, Athénaïs? Mais... WTF?

"Voilà, comme ça les toxicos vont avoir peur", chuchota-t-elle.

Beh voilà, on est reliés elle et moi. D'ailleurs, ça m'inquiète un peu d'être relié avec Miss Dents Blanches. Mais c'est mieux qu'avec Solène, il faut bien l'avouer.

Mais bon, si tu dis "personne ne bouge" les toxicos vont plutôt NE PAS BOUGER!

Bon, on est pas trop reliés en fait.

"Mais t'es conne, si tu cries ça, ils vont pas bouger!" raisonna Nora.

Bordel, je suis relié à trop de personne, la physique quantique doit être total fucked up. Mais bref.

Miss Dents Blanches haussa les épaules et s'avança dans le hall de la gare. Elle appuya sur un bouton et tout s'éclaira.

"Beh voilà, c'est mieux comme ça, déclara-t-elle. Bon, alors voir ces fameux distributeurs. "

Mais qu'est-ce qu'elles sont connes... J'en viens à regretter la Blondasse et sa peur panique des tueurs en série.

Euh, non, quand même pas. J'ai peut-être un peu exagéré, après coup.

Athénaïs essayait de forcer le distributeur le plus proche. Les autres la regardaient, sceptiques.

"M'aidez pas surtout!

— Tu n'as pas songé au fait que les trucs dans le distributeur pouvaient être périmés? demanda Nora.

— Mais on s'en fout! Aide-moi! On verra bien après.

— Je n'aime pas cet endroit, murmura Séverinne en réprimant un frisson. J'ai froid.

— Tu es en débardeur, tu m'étonnes que tu aies froid, fit remarquer Éléanor. Ah, c'est bon Athé!"

Celle-ci avait réussi dans sa quête de la bouffe gratuite. Elle tenait dans sa main un Mars un peu écrasé.

"Tu l'as pris à mains nues?

— Oui, répondit Miss Dents Blanches, toute fière.

— Mais pourquoi tu n'as pas utilisé une planche ou un truc dans le genre pour mieux atteindre les gateaux?"

Athénaïs toisa Nora d'un air énervé.

"Tu avais qu'à y aller toi!

— Ça dépend, il est pas périmé le Mars?

— Hum... Attends..."

Elle regarda sur l'emballage.

"Ça date à peine d'il y a deux mois, je suis laaaarge!

— Bon, s'il n'y a pas de vers à l'intérieur."

Au pire vous le faîtes goûter à Solène. Mais où elle est d'ailleurs celle-là?

Nora prit un morceau de métal qui traînait par là et récupéra un sachet de M&M's.

Ehoh, les racailles, on sait que vous êtes trop des thugs et tout, mais, en fait, on s'en fout.

"Oh mon Dieu! s'écria soudainement notre Racaille du Distributeur alors qu'elle ouvrait le paquet de bonbons. Dîtes-moi que je rêve!"

Elle posa la bouffe au sol et s'accroupit. Miss Dents Blanches se rapprocha.

Nora montra ce qu'elle avait trouvé.

C'était un bracelet en or. Enfin, on dirait de l'or, je suis pas expert en la matière.

"Il est trop beau!" s'exclama notre héroine en l'enfilant son poignet.

Ça va, te gêne pas surtout. C'est pas comme si ça appartenait à quelqu'un.

"Trop de chance! commenta Athénaïs. Attends, j'appelle les filles."

Les lumières s'éteignirent.

Ça, c'est jamais très bon signe dans les films d'horreur.

Habituellement, quelqu'un se fait tuer, les lumières se rallument et on découvre le corps ensanglanté. Vous avez donc dix secondes pour vous enfuir courant.

"J'ai mon téléphone, t'inquiète."

Nora alluma la lampe de poche et vit Séverinne et Éléanor qui longeaient le mur pour éviter de se prendre des débris dans les pieds.

C'est pas con comme technique.

Mais y a une bombe A qui a explosé ici ou c'est quoi le délire? Il y a des morceaux de plafond sur le sol et les murs sont à moitié tous troués.

Hum. J'ai bien une idée, mais déjà que j'ai peur, je ne veux pas plus...

Frisson.

"Venez les filles.

— J'aurais aimé que Solène soit là! explosa Éléanor en se jetant sur Athénaïs. POURQUOI FAUT-IL TOUJOURS QUE...

— Élé, je suis riche!"

Nora montra le bracelet qu'elle venait de trouver (*tousse* voler *tousse*) par terre. Sa meilleure amie s'arrêta et écarquilla les yeux.

"C'est du vrai or?

— Oh, j'en sais rien, mais on peut en tirer un certain paquet."

L'appat du gain à cet âge... Si c'est pas pathétique.

N'empêche, un bracelet tout en or ça doit valoir bonbon.

"Qu'est-ce que je pourrais m'acheter avec ça? pensa tout haut Nora. De la bouffe japonaise, des tee-shirts Game of Thrones, et aussi des figurines Vocaloid. C'est cool Vocaloid. Surtout Gumi. Enfin, techniquement c'est plutôt une Megpoid mais..."

Elle est au courant qu'elle parle toute seule?

"Bon, on est heureuses pour toi la schizophrène, fit Éléanor en ouvrant la porte de la gare, mais j'ai faim et on a pas mangé, donc si tu pouvais arrêter de parler aux voix dans ta tête et venir...

— Mais euuuuh!"

Nora abandonna son air geignard et éclata de rire.

Alors schizophrène je sais pas, mais en tout cas bipolaire... Là j'ai des doutes.

"Ah parce que vous avez pas des voix qui vous parlent des fois dans votre tête? demanda Suzan.

— Dafuq? fit Éléanor.

— Ah ouiiiii, comme Harry Potter quand il entend le basilic! s'exclama Athénaïs. Genre quand il est dans les murs et tout! (Elle s'approcha du mur.) Et là, tu l'entends?!

— Qu'est-ce que tu veux qu'il y ait un basilic ici!

— Mais oui, intervint Nora en s'esclaffant, ça serait plutôt... Un poulpe! Jojo le poulpe!

— Et genre ils se seraient évadés de la gare pour échapper à une expérience! compléta Éléanor.

— Mais tellement! s'écria Miss Dents Blanches. Attends, j'essaye un truc. (elle se colla au mur et y tapa avec son poing) Jojo! JOJO! RÉPONDS-MOI JOJO!"

Nora, Éléanor et Suzan étaient écroulées de rire sur le sol. Athénaïs continuait de taper contre le mur entre deux éclats de rire.

On est en plein délire là. Je suis perdu. Je n'aurais jamais dû accepter ce job. Aidez-moi. Oreillette? Non? Bon, d'accord.

"Bon, allez Jojo, fit notre héroine en prenant Athénaïs par l'épaule, on s'en va."

Miss Dents Blanches s'appuya contre Nora, toujours hilare.

Mouais. Il y a un peu trop de joie et d'insouciance dans ces chapitres, c'est vraiment pas bon signe...

—-

Jeudi 22 mai

—-

Après les cours. Honnêtement, j'avais trop la flemme de les narrer tellement c'est tout le temps pareil.

"Maman? fit Nora en passant le seuil de la porte. Quelqu'un est làààà?

— Mui mui mui, répondit sa mère, ses pas précipités se faisant entendre depuis l'entrée. Ça s'est bien passé ma chérie?

— Oui, ça va, j'ai eu 20 en anglais."

Ça étonne quelqu'un?

"Suuuper ma chérie! Ta sœur travaille dans sa chambre."

Ah, tiens, j'étais pas au courant que Nora avait une sœur. Elle est sûrement en prépa ou un truc comme ça...

"Salut Laure!

— Mmh salut", répondit la gamine de 11 ans assise au bureau.

Beh non finalement, elle est en CM2. J'y étais presque cela dit!

Notre héroine s'installa tranquillement à la table de la salle à manger, lisant un Vogue qui traînait par là.

Waaaouh! Passionnant! Qui s'en fout?

"Ma chérie, fit sa mère, appuyée dans l'encadrure de la porte de la salle à manger, j'ai quelque chose à te dire."

Le cerveau de Nora (pour la première fois de la journée) se mit à fonctionner à toute allure. Elle évalua les possibilités de ce que pouvait lui dire sa mère.

Pas qu'elle était enceinte. C'était impossible, techniquement.

Qu'elle était au courant de ses appels nocturnes avec la liste des relevés téléphoniques qu'elle recevait sur internet? Impossible, Nora avait déjà changé d'adresse de réception afin de modifier le dossier PDF.

Qu'un membre de sa famille était mort?

Impossible aussi, sa mère paraissait paisible.

Peut-être que c'est la grande tante riche qu'elle a jamais aimé et qui vous lègue toute la fortune!

C'était forcément une bonne nouvelle la concernant, vu qu'elle n'avait pas appelé Laure, et ce n'était pas un cadeau matériel, vu qu'elle ne tenait pas ses mains derrière son dos. Et c'était quelque chose qui tenait à cœur à Nora, car elle avait attendu qu'elle se mette dans la salle à manger pour lui annoncer. Alors ce n'était sûrement pas un DVD ou un cadeau d'anniversaire avec trois mois de retard. Ou alors très en avance le cadeau.

Ah non mais Sherlock Holmes la fille, c'est pas possible! Attends, ça fait de moi... Le docteur Watson? Mouais. Bon.

C'est déjà mieux que la nièce de l'inspecteur Gadget.

"Oui, c'est quoi? demanda-t-elle après quelques courts instants.

— J'ai beaucoup réfléchi par rapport à ce dont on avait discuté l'autre jour."

Hein? Non, non, non, personne ne m'a prévenu, c'est quoi ces histoires? De quoi elles ont discuté l'autre jour?

"Ouiiii, et..." demanda Nora, sentant venir la chose.

MOI JE NE LA SENS PAS VENIR LA CHOSE! Qu'est-ce que c'est?!

"Bon, peut-être que j'ai été un peu catégorique quand j'ai dit que ça serait une très mauvaise chose. Tu peux essayer si tu veux, mais ça sera sans d...

— YEEEEAAAH! MERCI MAMAN, MERCI MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII! C'EST TROP BIEN! WOUHOOOUH!"

Nora se jeta dans les bras de sa mère.

Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer c'était quoi ça? Un deus ex machina que même moi je comprends pas? M...mais... JE SUIS PERDU! Oreillette! OREILLETTE!

"Bon, on se parlera par Skype ma chérie, hein!"

Ok, alors peut-être que Nora va dans une colonie de vacances en Irlande? Non, pourquoi "essayer"? C'est pas logique.

"Mais c'est tellement bien! Il me tarde d'y être! Sérieusement, je suis trop contente!

— L'Amérique ça doit être magnifique."

ELLE PART EN AMÉRIQUE? QUAND? OÙ? COMMENT? POURQUOI? ON Y VA SANS SOLÈNE? Oui? YES, ENFIN!

"Ouiiii, je suis trop conteeeeente!

— Bon, il faut t'accrocher pour la décrocher cette bourse!"

QUUUUOOII? Une bourse? ILS VEULENT FILER UNE BOURSE À CETTE FILLE QUI NE BRANLE RIEN DES COURS? M...mais...mais...

C'est de la connerie!

"Promis je travaillerai!"

Alors ça, ça veut dire "promis des fois j'ouvrirai mon cahier avant d'aller en cours." Ou peut-être "promis ça m'arrivera de temps à autre de faire mes devoirs de maths". Mais pas "promis je travaillerai." Ça, je le sais.

Et... Quand tu vas l'avoir cette bourse? Ça serait génial, je n'en doute pas mais... Quand même. T'es pas un peu jeune pour partir aux USA sans accompagnement toi?

"Bon, tu as jusqu'à la Toussaint de l'an prochain pour finir le dossier, mais je l'ai déjà un peu rempli.

— Je vais aller un an au lycée en Amérique! chantonna Nora en dansant (mal). C'est trop bien, c'est trop biiiien! Hiiii!"

Elle en a rien à carrer de ses amis.

Yes. On va pas voir ni Calum, ni Solène pendant un an. Je suis tellement heureux. Même si ça ne sera qu'en seconde, je suis si heureux également! Jooooiiie!

—-—

Ce n'était pas très long, mais les prochains seront plus garnis! N'oubliez pas la review, ça fait toujours plaisir!

Le prochain chapitre s'appellera : "La comédie musicale".

Voili voilooouuu!