Date Limite De Consomption

Vous qui vous plaisiez à regarder les nuages

Vous qui vaquiez à des occupations bien sages

Dans la tendre innocence, jouant joyeusement

Et chaque jour qui venait vous semblait charmant

La douceur d'un regard, en votre âme, obtient gîte

Soudain cette passion dans votre cœur s'agite

Détrônant la Raison, Sentiments se font rois

Partout où vous allez, mer, montagnes et bois

Puis la vie avance et, autour de vous, famille

Se forme et certains partent, et naissent fils et fille

Si loin est l'insouciance, à présent, chaque jour

Est un décompte de bonheur, de joie, d'amour

Tant d'émoi et de peur dans nos âmes troublées

La foi et la rancœur, en nous, sont assemblées

Parfois la colère ou parfois l'entrain nous prend

Tour à tour faible et fort face au monde si grand

Jurant, combattant et cédant dans la tempête

On vit, on parle, un jour en deuil et l'autre en fête

On crie, pleure, chute, se relevant avec l'effort

Qui fatalement nous mènera à la mort