4 Tourments

J'ai aimé
Contempler ta démarche assassine
Rire à ces blagues gamines
Profiter d'un instant sous ton mécénat
Te sourire sans la moindre gêne

J'aurais aimé
Passer mes doigts sur ta nuque cuivrée
Recoller les morceaux de tes illusions
Ecouter le son de tes rêves
Dompter ta crinière ardente

Mais ce n'est,
Ce petit jeu, qu'un désir voué
A l'échec, à l'abandon, à l'impossible
Hideuse serait la réalité qui viendrait gâcher l'
Imaginaire fertile et parfait

Amour mort-né
Passion passagère
Ombre furtive
Cœur qui s'agite, juste un instant,
Puis de nouveau, le néant