Écrit dans le cadre du 365 Drabble Days, un truc inventé, inspiré du "The One Drawing A Day Challenge".
En gros j'écris un Drabble par jour sur le thème donné, en sachant que même si je dis "Drabble", je ne reste pas fidèle à la définition de Drabble: J'écris sur ce que je veux (fictif, réel, original, etc) tant que je veux/peux. Ça peut faire une phrase comme quinze pages. J'arrête dès que je n'ai plus d'inspiration ou que je décide avoir fini. C'est un exercice que je fais pour moi, pour m'inciter à écrire et à faire appel à mon imagination sur demande. Voilà, bonne lecture!


19 - Grey

(musique écoutée en écrivant: a Lost <Kanashimi yo, Ima wa Nemure...> - Uragiri wa boku no namae wo shitteiru OST2)


Les volutes de fumée s'élèvent lentement vers le plafond. Puis elles retombent sur le sol anthracite.

Le jour se lève, perçant laborieusement à travers les persiennes. La poussière apparaît et disparaît au gré des rayons argentés qui filtrent dans la pièce exiguë.

Tu es alangui sur les draps ternes et froissés qui recouvrent en partie un lit grinçant au matelas gondolé. Un bras pâle replié, le poignet posé sur tes yeux clos. L'autre bras dépasse du lit. Entre deux doigts, une cigarette allumée disperse ses cendres sur le tapis de vêtements et de câbles.

La pièce baigne dans un demi silence, accompagné du ronronnement las des tours d'ordinateur, parfois brisé par des bruits de klaxon étouffés.

Les particules de poussière continuent leur éternel ballet dans l'espace.

Dans ce monde en demi-teinte qui tourne au ralenti, tu es figé. Engoncé dans ce matelas miteux, ton torse ne se soulève même pas, ton souffle ne bouscule même pas l'infernale danse de poussière.

Même cette cigarette qui se consume a l'air plus vivante que toi.

Elle part en cendres, tout comme toi. Elle se désagrège petit à petit.

Et bientôt il n'en restera plus rien.