Sur l'idée originale de Nanthana14 et Syrène-T, nous avons pu formuler des vœux de fic qu'on voulait lire dans le cadre du groupe Papotage, Ecriture, Lecture et Bonne humeur. Et nous nous transformions en fée aussi pour choisir l'un des voeux des participants pour l'exhausser. Ici, c'est celui de Nanthana14 que j'ai voulu réaliser : Une belle histoire fraternelle en fanfic ou en original avec du drama et une fin heureuse si possible.(J'aime bien ton "une fin heureuse si possible" lol... ;) )

Alors voilà une fic avec des frères, du drama, des Vikings et une fin... tu verras ;) Alors je t'avoue, j'ai une pression incroyable! Car tu connais parfaitement le monde dans lequel l'histoire va se dérouler, donc j'espère ne pas avoir écrit trop de bêtises! Mais je tenais à faire dans cet univers que tu adores. J'ai failli te poser 1 millions de fois des questions, mais cela t'aurait mis la puce à l'oreille… ;) Bon le timing de mon début de visionnage de la série "Vikings" m'a pas mal aidé pour m'imaginer et en apprendre plus de ce peuple. Bref! J'espère que cela te plaira!

Bonne lecture !


Préambule


La nuit était claire, baignée par la lumière de la Lune pleine et blonde, traçant sa route au-dessus du fjord. C'était la fin de l'été, une tiédeur persistait malgré les prémices de l'automne. La quiétude régnait.

Soudain, l'agitation se fit sentir dans le village du fjord, autour du skàli. La femme du Jarl était en train de mettre au monde, pas un mais deux bébés. Les cris se mêlaient aux pleurs du premier venu, puis vint le deuxième.

Au moment de vouloir partager cette joie avec sa femme, le Jarl croisa le regard du Devin qui par un hochement de tête lui montra le ciel. La Lune avait disparu derrière un disque sombre, lui rappelant les paroles du voyant, quelques années plus tôt.

oO0Oo

« Les Dieux te mettront à l'épreuve. Un soir de pleine lune cachée par l'ombre maligne de Loki, tes jumeaux naitront. Mais prends garde. Ils n'apporteront que division et pertes dans le clan.

Deux peut se diviser, un reste entier. »

oO0Oo

Le Jarl Karl Svendsson ne pouvait croire en ces chimères.

Que pouvaient des paroles qui s'envolaient dans le vent face à sa volonté de roc ?