Chapter 1

- Coucou ma puce ! C'est samedi ! Dit Mme Fournier

- Qu'est-che qui che passe ? Marmonna sa fille, encore endormie

- C'est samedi ! Tu as ton cours d'équitation ! Debout !

- Mais oui ! Comment j'ai pu oublier que c'était la reprise aujourd'hui ? Dit-elle en dégringolant l'échelle de son lit.

Elle se leva donc plus rapidement que tout ce qu'elle avait fait durant ces vacances d'été, prit ses habits qui étaient posés au pied de son lit, puis revêtit sa tenue d'équitation. Elle était heureuse de retrouver ses amies et les chevaux qui lui avaient tant manqué… Elle avait choisi la veille une tenue spéciale pour ce jour tant attendu. Elle avait choisi de mettre un polo violet à manches courtes et un pantalon de couleur noire, avec un flot bleu brodé sur la poche. C'était une tenue qu'elle affectionnait tout particulièrement, et qu'elle avait en commun avec sa meilleure amie, qu'elle allait justement retrouver : Lydie !

Elle descendit prendre son petit déjeuner en compagnie de sa mère, puis, à exactement 8h30, elles partirent de la maison pour se rendre au centre équestre qui se trouvait à dix minutes de chez elle. À 8h40, elles arrivèrent au centre. Sa mère repartit, puis Lydie arriva à 8h45 et elles partirent joyeusement en direction des prés chercher leurs juments préférées. Elles avaient obtenu la permission de les monter trois fois par semaine, et pouvaient ainsi pleinement profiter de celles-ci. En riant, elles se mirent à papoter et, comme d'habitude, la conversation roula sur leurs juments.

- Coucou Elsa ! Comment vas-tu ? Tu penses que les juments nous auront oubliées ?

- Mais non ! Quelles idées tu as parfois Lydie…

- Tu as remarqué que ma jument avait grossi ces temps-ci ? Je me demande pourquoi, pourtant les rations n'ont pas augmenté…

- Bah, c'est pas très grave, si tu la fais bien travailler elle retrouvera rapidement son poids de forme… Et puis dans tous les cas c'est pas le plus important !

Elles arrivèrent au pré où étaient leurs juments… et restèrent sans voix. Là, au milieu des chevaux de pré, il y avait… Un poulain. Tout jeune encore, il avait dû naître dans la nuit. Et il était collé au flanc d'Uranie, la jument d'Elsa ! Elsa chuchota à Lydie :

- Comment va-t-on l'appeler ?

- Qui est son père ? répliqua Lydie

- Tu as raison…

- Première chose à faire : aller voir Caroline, la gérante du club. Elle saura quoi faire, au moins dans un premier temps. dit Lydie

Elles prirent donc leur course jusqu'aux écuries et se mirent à chercher Caroline. Une propriétaire leur indiqua l'endroit où elle l'avait vu pour la dernière fois, et elle l'y trouvèrent. Elsa commença posément :

- Caroline, il est exactement 9 heures et 2 minutes, et tu vas apprendre quelque chose à quoi tu ne t'attends pas du tout.

Lydie continua :

- Tu vois qui est Uranie, la jument préférée d'Elsa ?

- Oui…

Elsa ne put se contenir et abrégea :

- Personne ne le savait, mais elle était pleine. Et elle a eu son poulain, sûrement cette nuit !

- Attends quoi ? Uranie a eu un poulain ? Cette nuit ? Et personne ne s'était rendu compte qu'elle était pleine ? Ça fait un peu beaucoup de choses pas logiques là… Et vous savez qui est le père du poulain ? fit Caroline en s'appuyant contre la porte du box le plus proche, un box spacieux, propre avec de la paille fraîche au sol.

- On ne sait pas qui est le père, mais je crois me souvenir que l'année dernière, à la même époque, il y avait un étalon dans le pré d'à côté… dit Lydie. Il a très bien pu sauter la barrière pour donner un poulain à Uranie avant de retourner dans son pré et que personne ne se rende compte de rien. Je me posais plutôt la question de son nom et de ce qu'on allait en faire !

- D'abord, prendre un licol et aller chercher Uranie pour la mettre dans un grand box libre, juste lui. décida la gérante en désignant celui sur lequel elle s'était appuyée. Ensuite, on verra… Vous voulez m'accompagner ? Lydie, comme tu connais bien Uranie, tu pourras la ramener pendant qu'Elsa ramènera Sarah pour la rassurer. Je canaliserais le poulain…

- C'est entendu ! dirent les jeunes filles.

Lydie et avaient toujours à la main les licols de leurs juments, elles partirent donc immédiatement chercher le phénomène. Elles arrivèrent au pré alors que la poulain tétait. C'était magnifique et même Caroline fut émue. Une fois la tétée terminée, Lydie s'approcha en douceur d'Uranie qui se laissa facilement attraper, Elsa attrapa Sarah et elles purent partir. Le jeune poulain fut docile et resta collé contre sa mère, ce qui permit de n'avoir aucun problème de direction. Lydie fit entrer la mère et son poulain dans le box, puis Coralie referma la porte.

- Réunion dans 5min au club-house, va attacher Sarah avant qu'elle n'en aie assez de rester en main, ou alors tu peux le lâcher dans la stabulation, elle est libre et elle pourra aller dire bonjour à Uranie, je vais ouvrir la partie supérieure de communication.

Après avoir amené Sarah dans la stabulation et s'être assurée qu'elle avait à boire, Elsa rejoignit Lydie et Caroline dans le club-house.

- La première question, avant même de savoir comment on va l'appeler, et de savoir qui est le père. Sans cette information, je ne peux pas appeler les haras nationaux pour l'enregistrement du poulain.

- Elsa disait qu'il y a un an, il y avait un étalon dans le pré d'à côté, et elle a sûrement raison parce que je m'en souviens aussi. Et si ma mémoire est bonne, il s'agissait de Joker, le pur-sang anglais, mais ce n'est pas sur du tout…

- Je vois de la période dont tu parles. Et j'ai un registre où je conserve, fort heureusement, l'organisation des prés. Il n'y a plus qu'à le consulter pour être fixés… dit Caroline

Elle alla dans la réserve, où elle plaçait tout ce qui concernait le club, et en ressortit bientôt un épais classeur.

- Le voilà ! On va bientôt savoir…

Les trois filles se penchèrent sur les pages pour trouver le père du poulain. Elles ne tardèrent pas à remettre la main dessus…

- Trouvé ! Regardez, c'est ici : et voyons le nom…

Elle se pencha pour déchiffrer son écriture et fit dans un souffle :

- Oh c'est pas vrai…

- Qu'est-ce qui ce passe ?

- Le père du poulain est Black…

- Qui est Black ?

- Pendant six mois, nous avons accueilli un étalon pour faire saillir notre poulinière. Ça n'a pas marché, elle l'a refusé, mais il faut croire qu'Uranie, elle, l'a accepté… C'était un étalon pur-sang arabe, noir et respectant parfaitement les normes du stud-book… Il était très bien classé dans les concours de modèles et allures, et dans le top 100 des meilleurs étalons de sa race. Nous étions tellement déçus que la poulinière le refuse…

Elles étaient sous le choc. Le poulain était donc à moitié arabe et à moitié espagnol, et ferait sûrement partie des plus beaux chevaux du pays…

- Bon, j'appelle la propriétaire de Black. J'avais gardé son numéro, et heureusement… Il va falloir qu'on s'arrange toutes les deux, et ça ne va pas forcément être simple. Je vais devant le box pour passer un appel vidéo, je reviens…

Elles purent l'entendre dire " allo ", puis plus rien, elle était trop loin. Elles auraient aimé savoir ce qui se passait, mais Caroline leur avait demandé de rester dans le club-house. Elles attendirent son retour en silence. Quand elle revint, elle avait le visage ouvert. Elle appela les filles :

- Bonne nouvelle ! Elle a été très compréhensive et s'est montrée heureuse qu'un poulain soit tout de même né. Elle n'habite pas très loin et a décidé de venir voir le bébé. Elle arrive dans un petite heure, le temps de faire le trajet. Pendant, ce temps, on peut commencer à réfléchir au prénom du petit. Vous en pensez quoi ? Vous avez des idées ?

- C'est nous qui allons choisir ? demanda Lydie. Trop bien !

- Proposez vos idées sur des bouts de papier, on tirera au sort. Tout le monde a droit au nombre de suggestions qu'il veut. Nous tirerons au sort quand Héloïse, la propriétaire, sera arrivée. Elle aussi a le droit de proposer.

Elles allèrent chercher du papier, des stylos et un chapeau pour la pioche. Tout le monde avait des idées. Quand tous les papiers furent mis dans le chapeau, elles se mirent à attendre Héloïse. Pour patienter, elles allèrent observer Uranie et le poulain. Elsa en profita pour aller caresser sa jument. Soudain, elles dressèrent l'oreille. Elles entendaient le crissement des pneus sur le gravier.

Elles accueillirent Héloïse, puis celle-ci fut désignée pour piocher le nom du poulain.

- Et le prénom du poulain sera…