Ivresse musicale

La sensation d'un calme béat

S'introduit en mon cœur tourmenté

Changeant pour une teinte chamarré

La couleur terne de mon aura

Quand à mes oreilles parviennent

Lento, notes, accords et harmonie

De cette capiteuse mélodie

À laquelle je m'abandonne.

Je laisse mes sens s'engourdirent

Tandis que mon esprit s'enivre

Vagabondant aux frontières du réel

À la poursuite d'un idéal

Dont la chimère l'égard aux limbes

D'une imagination fourbe.

Préférant rêve à réalité,

Je choisis de m'y noyer.